Archive mensuelle de mai 2011

Bonne fête !

Coup sur coup, les filles ont fêté leur anniversaire, elles se demandaient si l’évènement allait être souligné d’une quelconque manière à l’école : et bien oui !

Pour la plus jeune, congé de devoir et un livre « spécial 8 ans » prêté par la maitresse avec le cérémonial qui s’impose, ramené dans un beau petit sac de fête. Et bien sur un tonitruant « bonne fête » de rigueur entonné par toute la classe.

dsc06939.jpg

Pour l’ainée, une carte d’anniversaire signée par tous les élèves et maitresse (carte réalisée par un élève de la classe :  en début d’année, chacun a dessiné une carte d’anniversaire, et le jour J, tu tires au sort – tu pognes- une carte au hasard parmi toutes les cartes, ce sera TA carte), un signet et un crayon « bonne fête » offert par la maitresse. Sans oublier le tonitruant « bonne fête » bien sur !

Pas de bonbon, non non non !

La Jacques Cartier

Avec les beaux jours qui s’installent (enfin), les chaussures de randonnée sortent gaillardement du placard. On s’était programmé cette fois-ci l’une des randos les plus conseillées du Parc national de la Jacques Cartier, au nord du Québec : celle dites « des Loups ». Et on n’a pas été déçus, « pas pantoute »!

Rien que la route qui vous mène au départ du chemin est à elle-seule extraordinaire, longeant une belle rivière au coeur d’un massif montagneux boisé (d’après le petit guide distribué à l’entrée, rien moins que l’une des plus belles vallées glaciaires du Québec).

Bien que son dénivelé (500 m) le classe comme difficile, le sentier des Loups monte en fait graduellement sur 5 gros kilomètres, sans difficulté particulière sinon sa longueur (pour les petites jambes des filles).

Et surtout, il offre des vues magiques à partir de deux belvédères, l’un à mi-parcours, l’autre au sommet, qui vous récompensent plus que largement de l’effort ! La vue est tellement belle de là-haut que vous redescendez tout guilleret comme un cabris !

dsc6839.jpgdsc6829.jpg

Dommage, on n’a pas vu d’orignaux ni de cerfs de Virginie (pourtant nombreux, en témoignent les innombrables excréments croisés sur le chemin !), mais les sous-bois commencent à se parer de fleurs, ça fait plaisir à voir après ces longs mois de blanc immaculé !

dsc6852.jpgdsc06963.jpgdsc06960.jpg

Très encaissée, la vallée de la Jacques Cartier nous a offert un beau temps de printemps, pas un brin de vent, encore un peu de neige sur les zones ombragées près du sommet pour le fun … et quasiment pas de moustiques et autres sympatiques « bibittes » qui, c’est clair, ne vont plus tarder à pulluler !

Ah, le bonheur, si je veux !, comme ils disaient dans la pub.

Jogging

Le calcul mental occupe une place bien plus importante qu’en France dans les programmes scolaires de primaire. Les élèves pratiquent ainsi intensément les « joggings mathématiques ».

Il s’agit tout simplement de batteries d’opérations à faire en un temps serré et chronométré. En seconde (CE1), ce sera par exemple des séries de 10 additions ou/et soustractions à faire en moins de 6 secondes. En 5ème (CM2), 50 divisions et/ou multiplication à réaliser en moins de 3 minutes, et jusqu’à 100 opérations à faire en moins de 6 minutes.

Dans la première école des filles, plus dur encore : quand tu avais réalisé 3 planches sans aucune erreur, le niveau d’exigence montait d’un cran à chaque fois.

L’habilité en calcul mental étant affaire d’entrainement, ça semble plutôt bien fonctionner.

A couper le souffle

Avec la fonte des neiges et la pluie qui nous tient lieu de printemps cette année, les rivières sont à leur niveau maximum. Du coup, les rapides du Canyon Saint-Anne, situé peu après Beaupré, à 30 minutes de Québec, sont d’une fureur à couper le souffle.

D’autant que les ponts suspendus et différents points de vue qui bordent le Canyon offrent des points de vue imprenables.

Ca gronde, ça bouillonne, ça tombe (74 mètres de chutes), c’est magique, tu pourrais rester des heures à admirer la puissance de cette chute…

Quand on pense que dans les années 60, aucune route ne menait vers ces rapides, connus de quelques rares privilégiés seulement.

dsc6698.jpgdsc6718.jpgdsc6732.jpg

dsc6689.jpg

Têtes de violon

Avec le printemps est apparu dans le rayon des légumes verts une spécialité québécoise immédiatement testée et adoptée pour les quelques rares semaines où elle est disponible sur les étals : les têtes de violon.

dsc06912.jpg

Regardez-les bien, ça ne vous rappelle rien ? Allez, un petit effort !

Et oui, ce sont les toutes jeunes pousses de fougères (attention, les avis de mes collègues divergent quant à savoir si elles sont toutes comestibles ou si seul un type de fougère fait l’affaire, ne vous lancez peut-être pas tout-de-suite dans la récolte des bourgeons de fougères, certaines seraient toxiques !).

Non seulement c’est ultra simple à préparer (tu secoues le sac vigoureusement pour faire tomber des petites écailles, tu les laves puis les plonges quelques minutes dans l’eau bouillante, éventuellement en changeant l’eau à mi cuisson pour faire disparaitre toute éventuelle trace d’amertume, puis tu fais revenir dans un peu de beurre et d’ail).

Non seulement c’est bon (sans avoir énormément de goût, idéal pour les enfants), certains disent que ça a un petit goût d’asperge … mouai, pas sur, mais c’est bon, promis.

Et surtout c’est un petit bijou nutritionnel, déjà utilisé par les Amérindiens pour leur haute teneur en fer et vitamine C, notamment pour les femmes après un accouchement,rapidement utilisés par les premiers Québécois et Acadiens comme anti-scorbut de compétition.

On en trouve aussi en bocal, comme les cornichons, mais je doute que ce soit aussi bon.

A consommer sans modération (bien qu’un peu cher) de mi mai à mi juin.

 

 

ça croustille et c’est bon

Au Québec comme dans bien d’autres pays, la volonté de manger plus sain est largement partagée par le plus grand nombre, c’est un fait.

N’empêche, le rayon des chips et snacks qui croustillent reste gigantesque, avec des versions multiples : nature, barbecue, cheddar, oignons, vinaigre bien sur, etc, dans des formes variées.

A l’évidence les « croustilles » restent massivement consommées par un grand nombre de Québécois, désormais déclinées en versions sans trans-gras et sel réduit, voire même sans sel du tout, pour se donner bonne conscience. Et les tremper avec encore plus d’entrain dans les nombreuses sauces « dip » qu’on trouve au rayon frais !

dsc06845.jpg

Chutes Jean Larose – Mont Saint Anne

Encore largement couvert de neige, le sentier des chutes près du Mont-Saint-Anne est encore très peu emprunté, d’autant que la station vient tout juste de fermer. Raison de plus pour goûter notre plaisir avant l’affluence des grands jours … et l’arrivée d’ici peu des moustiques  et maringouins !

Après les 400 marches d’un escalier de bois longeant la chute d’eau jusqu’au lit de la rivière (mieux vaut commencer la boucle par sa droite que par sa gauche, la pente est raide et la descente plus facile que la remontée !), on a pu suivre un beau sentier sur une boucle de quelques kilomètres dans un paysage fabuleux, avec une incroyable lumière et presque 15°!

Le bonheur si je veux, qu’ils disaient ?

dsc06883.jpg

Réveil

Les parcs du Québec regorgent à nouveau de vie, yaouh !
dsc6646.jpgdsc6650.jpgdsc6654.jpg




famillegiroudon |
Benoit |
laventureencamion |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Au détour des chemins
| "Ginger Bear" a OZé
| Panik a baffin