• Accueil
  • > Archives pour décembre 2012

Archive mensuelle de décembre 2012

Plein les poumons

Nouvelle tempête de neige cet après-midi (encore 25 à 30 cm annoncés), l’occasion de faire une courte pause dans nos activités hivernales. C’est qu’on profite à fond de nos deux semaines de vacances.

Non pas pour dévaliser les magasins (hier c’était le fameux Boxing Day, journée de méga-soldes d’après Noël attirant les foules); mais bien pour se remplir les poumons d’air pur et s’en mettre plein les mirettes. Et avec un peu d’espoir, faire disparaitre de mes hanches/fesses/ventre le délicieux foie gras apporté de France par un copain!

Que ce soit à la Jacques Cartier, ou dans le plus sauvage parc du Massif du Sud, le tout bien chaussés de raquettes, regardez-moi un peu la magie de ces paysages!

Plein les poumons dans Hiver dsc_0784-300x200

dsc_0900-300x200 dans Tranches de vie

dsc_0909-300x200

dsc_0925-200x300

dsc08164-300x225

dsc08170-300x225

dsc08193-300x225

dsc08200-300x225

dsc08212-225x300

dsc08231-300x225

dsc08233-300x225

 

Noël, encore

Notre fameuse party (prononcez parté) de noël s’avance à grand pas, un moment tellement fort qu’on m’en a parlé lors de mon entretien d’embauche comme l’un des avantages à travailler dans cette entreprise; j’ai trouvé ça un peu fort sur le coup … mais c’est vrai que c’est un évènement grandiose et attendu par tous.

D’ici là, on annoncera demain les résultats d’un concours interne de décoration des bureaux et couloirs, concours sans lots à gagner, pour des décorations faites exclusivement sur du temps personnel et sans budget alloué. Juste pour la beauté du geste, donc, mais tous les départements y vont de leurs guirlandes, l’usine y compris.

Voici une petite sélection des décorations. Sympathique …

Noël, encore dans Tranches de vie 026-168x300

033-168x300 dans Tranches de vie

040-300x169

063-168x300

 

Glissss

Et c’est parti la saison des glissades à deux pas de la maison, sous un ciel bleu azur, lumière magique (et froid supportable, – 8 degrés sans un filet de vent). Non, non on ne s’est pas mangé les sapins une seule fois!

Image de prévisualisation YouTube

Bonne nouvelle: il vient de retomber une bonne vingtaine de cm et la météo nous en annonce encore 25 à 30 demain, les pistes vont être parfaites pour les vacances. Et dans 15 jours, le ski commence dans notre petite station du Mont Lauzon – 5 pistes à 2 minutes à pied  de la maison, ça ne vous fait pas rêver ça? Moi si, j’ai même encore besoin de me pincer de temps à autre.

 

Spa nordique pour commencer la saison

Enfin la neige, la vraie, lourde, qui colle, qui va nous faire oublier la couleur de l’herbe pendant plusieurs mois! Et avec elle, les joies de l’hiver, qui ne rime pas seulement avec déneigement.

La preuve? On a commencé par revigorer les corps en profitant pleinement du spa des copains. D’abord rejoindre le spa en petites foulées en marchant pieds nus dans la neige -oui oui- et en poussant de grands cris perçants -les voisins sont enfermés chez eux, pas de problème. Puis se faire bouillir à feu doux dans l’eau bouillonnante du spa avant de ressortir se rouler dans la neige, histoire de mieux profiter encore du bain suivant!

Coeur et peau sensibles s’abstenir, la peau piquote et frémit, rouge comme un homard ébouillanté, le souffle se coupe tant au contact de la neige que de l’eau chaude. Gare aux serviettes mouillées, elles se figent en glace rapidement, pas trop cool au sortir du bain.

Bah, tout ça ne vaut pas une bonne marche dans la neige, mais les jeunes adooorent!

Spa nordique pour commencer la saison dans Hiver dsc08120-300x225

dsc08123-300x225 dans Hiver

Noël – Presque!

Noël - Presque! dans Tranches de vie dscn0535-150x112Nouveau moment fort de socialisation inter-collègues ce week-end, avec un « dépouillement de l’arbre de Noël » organisé par l’entreprise dans l’un des hauts lieux de l’amusement pour enfants sur Québec: Récréofun.

Le principe est simple: chaque parent achète un cadeau entre 10 et 20 dollars, facture à l’appui (non pour se faire rembourser mais pour permettre de vérifier que l’équité entre les enfants sera respectée). L’entreprise paie les frais d’entrée, et le petit buffet-collations sucrées.

Si le câlin sur les genoux du Père Noël était un moment dur à passer pour mes deux grandes (elles n’aimaient déjà pas ça à 2 ans alors …), les trampolines, toboggans et batailles de boules de mousse les ont bien occupées.

Et voilà comment on se retrouve dans la joie et la bonne humeur à parler avec ses collègues (et leurs conjoints, ouf un peu de sang neuf) un dimanche matin!

dscn05101-225x300 dans Tranches de vie

dscn0513-300x225

dscn0514-300x225

Une autre réalité

À me lire, on peut penser que l’intégration des immigrants au Canada, au Québec plus précisément, est chose facile.

Elle l’a été pour nous, pas le moindre doute là-dessus. Ce que j’exprime au fil des jours est 100% le reflet de notre ressenti.

Or voilà qu’à deux jours d’intervalle, je tombe sur des articles qui rappelle que la réalité est parfois bien différente. Pour les immigrants venus d’ailleurs, tout d’abord, pourtant sélectionnés tout pareil sur la base de leur diplôme, de leur registre judiciaire impeccable, de leur apparente volonté d’intégration et de leurs ressources financières. Je vous invite à cet égard à lire cet article paru dans le journal Le Devoir  : il décrit parfaitement une autre réalité, génératrice à terme de frustration bien compréhensible. J’ai encore le souvenir de ce médecin mexicain qui acceptait des missions temporaires pour trier les déchets lorsque je travaillais dans une agence de recrutement, faute de trouver un poste dans la santé (même comme infirmier les recruteurs potentiels n’en voulaient, et pourtant quel gars bien!). Et de cet ingénieur en construction venu d’Algérie, désireux d’offrir les meilleures conditions de vie pour ses filles et sa femme, et qui n’avait trouvé qu’un poste à temps partiel dans un centre d’appel …

Autre article à partager avec vous, cette fois sur la difficulté rencontrée par certains Français à s’adapter durablement. Parce que le Québec n’est pas la France (tant mieux, on voulait s’imprégner d’une autre culture). Et parce que l’éloignement physique nous révèle parfois à nous même la puissance de nos racines.,

Du haut de nos deux ans et demi d’immigration, difficile de dire si le désir de France nous reprendra un jour. Pour l’heure, on goûte encore notre plaisir.

 

 

 

 

 

 

banquise-plage

Et voilà, notre « plage » favorite a pris des allures de banquise (déjà deux-trois semaines que ça dure, je suis en peu en retard pour vous en parler!). Et puis je me demande bien pourquoi je mets des guillemets, après tout. D’accord on est à mille kilomètres de la mer et à environ cinquante kilomètres de l’eau salée.

MAIS il y a des marées (petites, mais plus prononcées qu’au bord de la Méditerranée). On peut donc légitimement appeler ce bord du fleuve sableux une  plage.

Dès que vous vous aventurez sur ce manteau blanc, la neige mêlée de glace craque comme du verre pilé, les pieds s’enfoncent sans prévenir, ça tient ici, ça cède là. Vitalité et joues rouges garanties après une heure de balade, trop cool!

banquise-plage dans Hiver dscn0508-300x225

dsc08127-300x225 dans Hiver

dsc08128-300x225




famillegiroudon |
Benoit |
laventureencamion |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Au détour des chemins
| "Ginger Bear" a OZé
| Panik a baffin