Archive pour la Catégorie 'Ecole'

Page 3 sur 3

Ecole en pyjama !

Pff, les jours passent tellement vite, j’ai oublié de vous parler d’un truc que les filles ont adoré à l’école le dernier jour de classe : la journée pyjama ! Je connaissais les soirées pyjama, mais l’école en pyjama …

Le 22, donc, tout le monde, professeurs inclus, a passé la journée en pyjama et pantoufles et apporté son petit déjeuner à l’école. Visiblement, la pratique est généralisée dans pas mal d’écoles primaires. Les plus jeunes étaient ravis, l’ambiance en était toute changée : voir la maitresse en pyjama, venir avec son chocolat au lait en thermos et ses petites céréales à l’école, c’est du bonheur ! Bon, il semble que certains parmi les « grands » de 6ème année, plus soucieux de leur image de soi et perdant le sens de l’humour à l’approche de l’adolescence, étaient un peu moins contents.

Comme pour chaque évènement, des groupes d’élèves s’étaient constitués en « comités » (comités de Noël ici) pour organiser des activités ludiques. Des chorales spécial chants de Noël accueillaient les parents à la fin de la journée, etc.

Pour les filles, cette journée exceptionnelle l’était d’autant plus qu’elles changent d’école en janvier, déménagement oblige. Les maitresses leurs ont écrit des lettres personnalisées super gentilles, les copines, en digne représentantes de la génération Internet, leur ont donné leur adresse courriel. Fin du premier chapitre scolaire.

 

Bonne conduite

Le premier trimestre arrive déjà à son terme, les bulletins commencent à être communiqués aux familles, classique. Petite surprise pour nous, par contre, alors que les copains français alignent cinq jours de pont pour cause de 11 novembre : l’école primaire des filles avait organisé hier après-midi des activités-récompenses. Je ne sais pas si c’est une habitude de cette école en particulier ou des écoles en général, mais j’ai trouvé ça plutôt sympa.

Pendant un peu moins de deux heures, après la récréation de l’après-midi, les élèves qui avaient un carnet de bonne conduite vierge étaient invités à participer à des activités ludiques, tandis que les autres (les bavards, les constamment en retard, les insolents, etc), se regroupaient, les malheureux, dans la bibliothèque pour des exercices scolaire sous la surveillance d’un professeur.

Les activités récompense ont été définies quelque temps auparavant par le conseil des élèves, récemment élu par l’ensemble des élèves. Concernant le conseil des élèves, notons que ces élections furent organisées dans un grand souci de démocratie, chaque postulant témoignant de son engagement par un petit discours devant les autres enfants, petite période de lobbying où chacun fait un peu de propagande pour son préféré, celui qui est dans sa classe le plus souvent, puis vote à bulletin secret et respect de la décision collective, le tout étant pris très au sérieux par tout ce petit monde.

Parmi les activités récompense, on trouvait des jeux de mimes, des rébus ou des charades à résoudre, des séances d’échec, etc.  Chaque classe était le théâtre d’une activité, laquelle était annoncée sur la porte.  Au top départ, les enfants passaient devant chaque classe et s’inscrivaient (premiers arrivés premiers servis, le risque de trop hésiter étant de trouver la mention « complet » sur la fiche). A un moment,  chaque enfant était invité à changer d’activité, dans un joyeux brouhaha.

Au final, beaucoup de satisfaction à voir sa bonne conduite reconnue, et un réel plaisir à vivre ces activités avec des professeurs qu’on connait moins, dans des classes qu’on ne connait pas. J’imagine que les professeurs ont aimé aussi …

Quant à ceux qui travaillaient, ils auront trouvé là une motivation à mieux faire le trimestre suivant !

100 bravos

Dans la rubrique « on positive », après les petits diplômes pour telle et telle réussite et les vignettes autocollantes collées sur un devoir réussi en guise de félicitation, l’école primaire où sont inscrites les filles vient de communiquer aux parents une liste de 100 façons de dire bravo à ses enfants.

Ca va du « c’est le plus beau travail que tu aies jamais fait ! » au plus mitigé « c’est beaucoup mieux », il y a en comme ça recto-verso, on n’a plus qu’à choisir. Et les filles se sont bien assurées qu’on en prenait connaissance, je vous le garantis !

Pas de risque que les parents oublient que la confiance et l’estime de soi se construisent dès le plus jeune âge. C’est un peu bizarre, ces communications positives permanentes, mais pourquoi pas. Après tout, j’ai tellement côtoyé de personnes doutant d’elles …

 

 

Pédagogie positive

Jeudi dernier (juste avant la pluie, ouf), sortie scolaire au programme de ma plus jeune, en deuxième. J’en profite pour les accompagner, c’est bien la première fois que je suis disponible pour me porter bénévole en pleine semaine !

L’idée générale est de créer un esprit de groupe et de les faire mieux se connaître, et pour cela, l’enseignante a prévu une longue balade en vélo (sous escorte policière, sécurité oblige, il y a un passage piéton sur une route passagère sur le parcours) suivie de jeux collectifs dans un parc.

Ambiance super sympa, sans surprise. Et c’est l’occasion rêvée pour moi de vivre une journée de « classe » de l’intérieur. Je note au passage une démarche pédagogique que j’aime beaucoup, et que je me rapproprie aussitôt dans mon arsenal de maman :

A chaque fois qu’un enfant boude ou pleurniche, l’enseignante lui rappelle qu’elle veut entendre une « solution en je ». Parce qu’exprimer ce qui ne va pas, c’est avancer d’emblée vers la solution.

Ainsi, quand on dit « je suis triste parce que je suis le seul à n’avoir pas fait ce jeu, est-ce qu’on pourrait le refaire avec moi ? », forcément, on devient prioritaire pour ce jeu ou le suivant !

C’est mieux que l’habituel « pourquoi tu pleures », non ?

 

 

 

Bus mythique

Quand nous cherchions un logement avant d’arriver physiquement au Québec, nous avons passé des heures sur Google Earth à repérer les lignes de bus desservant les locations potentielles.

Sans rire, on en a écarté des loc’ parce qu’il y avait trop de changements pour se rendre jusqu’à l’école, parce que c’était trop loin d’un arrêt de bus …

Pour découvrir une fois sur place que chaque commission scolaire organise des circuits de transport dédiés aux seuls élèves d’une école dès l’instant où ils habitent à plus d’un kilomètre de l’école (officiellement 1,6 km, dans les faits, moins), circuits définis en fonction des adresses de chacun.

On avait bien lu qu’une partie des impôts locaux exigée que vous ayez des enfants ou non, servait précisément au financement du transport scolaire, mais sans tilter que nous pourrions en bénéficier.

Résultat :

Super pratique : le bus s’arrête au pied de chez vous ou presque, vous pouvez-même contacter l’école si l’arrêt vous parait mal adapté.   Et si un matin de ciel bleu, vous optez pour le vélo, pas de souci, le chauffeur (en l’occurrence ici une femme très souriante qui met un point d’honneur à se souvenir du prénom de chaque enfant) ne s’arrête que si vous êtes au point de rendez-vous.

Super sûr : il n’y a que des écoliers à bord, pas de risque de main baladeuse ou autre désagrément classique.

Super cool : c’est tout de même classe de voir ses enfants monter dans LE bus des bonnes vieilles séries américaines ! Il fait un barouf d’enfer (c’est de la vieille mécanique), il pollue probablement pas mal (vieille mécanique toujours !), mais qu’il est beau, tout jaune, avec ses panneaux « arrêt » de part et d’autre !

 

dsc4810.jpg

Billet doux

A peine rentrée de l’école, ma fille aînée brandit fièrement son cahier de correspondance.

A l’intérieur, sa maîtresse y a accroché un petit mot qui rappelle les « bons points » que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître :

bonpoint.jpg

 

 

« Aujourd’hui, j’ai impressionné mon professeur par mes efforts en classe » : c’est pas joliment dit, ça ?!

C’est peu de chose, ça ne coûte pas cher, c’est peut-être distribué tellement souvent que ça perdra vite de sa valeur (l’avenir nous le dira), mais pour l’heure, ça fonctionne à fond les ballons !

 

123



famillegiroudon |
Benoit |
laventureencamion |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Au détour des chemins
| "Ginger Bear" a OZé
| Panik a baffin