Régis

Le paysage québécois compte depuis quelques années une nouvelle espèce riche en couleur, apparue après la fusion des villes-centres avec leur banlieue: Québec, Lévis, Trois-Rivières, etc. Le porte-drapeau a pour territoire la ville de Québec.

Les maires et mairesses de ces villes aux contours élargis ont des allures de chefs d’entreprise, des caractères bien trempés, beaucoup de dynamisme … et des égos surdimensionnés. Ils gouvernent leur ville à coups de projets, de grands évènements, l’œil rivé sur les retombées économiques et fiscales. Soucieux de leur popularité, ils cherchent (et parviennent plutôt bien) à recréer un lien de confiance entre ces fonctions de maires et les citoyens.

Leur aura personnelle est telle que peu de conseillers municipaux s’expriment contre les propositions du chef. Adeptes de la démocratie participative, ils sont aussi terriblement populistes, tirant facilement à boulets rouges sur les corporatismes, les journalistes, les mous, les fonctionnaires …

Bref, ils sont incontournables dans la vie locale. Le premier d’entre eux, Régis Labeaume, le maire de Québec (inscrit cette année par certains de ces administrés dans la compétition World Mayors qui élira en octobre prochain les 25 meilleurs maires au monde) est tout de même porté par un taux de satisfaction de la population québécois à son égard constamment supérieure à 82% depuis son élection en 2007!

Je vous conseille de lire son portait plein d’humour dans Le Petit Labeaume Illustré, aux Éditions La presse. Aussi bien pour ceux qui l’aiment que ceux qui ne l’aiment pas (si si, il y en a). Même ceux d’entre vous qui n’en ont jamais entendu parler peuvent y trouver leur compte: ce monsieur, superstar locale, est à la fois fascinant et terriblement horripilant.

Régis dans Lire sur le Québec LABEAUME-100x150

Le Petit Labeaume Illustré - Éditions La Presse

0 Réponses à “Régis”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




famillegiroudon |
Benoit |
laventureencamion |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Au détour des chemins
| "Ginger Bear" a OZé
| Panik a baffin