Malhonnête

Samedi matin, réunion de Français dans des locaux tellement petits qu’on aurait juré que le taux de participation serait record au Québec (tu parles: un malheureux 40%…): premier tour de l’élection présidentielle française. Je n’aurais raté ça pour rien au monde (quand on me demande mon avis, je le donne!).

Mais …

Je vais en faire hurler plus d’un, je le sais, d’autant qu’en matière politique, rares sont les peuples capables d’avoir des discussions politiques aussi calmes que mes nouveaux compatriotes qui se contentent de se charrier gentiment entre conservateurs, libéraux ou péquisites (parti québécois longtemps souverainiste).

Mais, donc, je trouve presque malhonnête que ma voix compte autant que n’importe quel résident français. Après tout, on a choisi de vivre ailleurs, de séparer pour un temps indéfini notre destin de celui de notre pays. Il est par ailleurs tellement facile, quand on vit loin, de plaider pour un plan de rigueur qui remette au carré les finances du pays, les privilèges des uns, les acquis sociaux des autres.

Tellement facile de voir la France, 14ème pays le plus endetté du monde, comme un système en bout de course à réformer de toute urgence, quand tu ne subiras pas les conséquences des réformes qui pourraient être mises en place.

C’est donc avec ma voix dans l’urne, mais sans conviction ni engagement que sera élu le futur président français …

 

 

3 Réponses à “Malhonnête”


  • tu ne me fais pas hurler, bien au contraire, je partage ton point du vue, et j’avoue être assez désabusée de ce qui se passe là-bas.. par contre, mon opinion sur l’immigration a changé, et pas dans le bon sens, depuis que je suis moi-même immigrée au Québec. J’approuve les règles plus strictes du Canada en matière d’immigration!

  • Lucky Katy (ex-SupakAt)

    Non, je ne hurle pas non plus en te lisant : je partage ton point de vue.

    Concernant l’abstention, je peux la comprendre.
    Pour ma part, je ne suis pas allée voter au 1er tour (j’irais au second). Je tenais à voter dès le 1er tour mais
    1) en vivant à Trois-Rivières, ça me fait 3h de route A/R… et manque de bol, j’avais prévu quelque chose à Montréal ce jour-là. Alors 6h de route pour voter pour quelqu’un(e) qui n’aurait pas été élu(e), c’est un peu décourageant. Sans parler des frais d’essence pour rien… Et je ne parle même pas du fait que je suis totalement désabusée en matière de politique et que je vais toujours voter sans conviction que ça change quoi que ce soit…
    2) pour donner procuration à quelqu’un, il aurait fallu que je me présente au Consulat qui n’est ouvert qu’en semaine…
    3) j’avais zappé la date de l’élection et on ne peut pas dire que le Consulat l’aie rabachée dans les courriels qu’ils m’ont adressés. Surtout que j’avais confondu l’ordre des élections, pensant que les législatives (pour lesquelles on peut voter par internet) viendraient en premier…
    Bref, pourquoi ne pas pouvoir voter par internet comme pour les législatives ? Et si je vivais à Chibougamau, il faudrait aussi que je me déplace jusqu’à Montréal ou Québec pour voter ? Ca n’a aucun sens…

    Il faut rajouter à ça que certains immigrants qui ont décidé de faire leur vie ici désormais ont choisi ne plus aller voter pour les élections françaises car ils considèrent que leur vie est au Canada et non plus en France. Et je comprends leur point de vue. Je pense même que je l’adopterais quand je serais au Canada depuis un peu plus longtemps (ça fait seulement 6 mois pour l’instant).

  • On se disait justement samedi dernier que si on habitait Gaspé ou Chicoutimi, notre devoir politique serait sévèrement « challengé »!

Laisser un Commentaire




famillegiroudon |
Benoit |
laventureencamion |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Au détour des chemins
| "Ginger Bear" a OZé
| Panik a baffin