Secondaire – le public !

Après les opérations séduction plutôt réussies du privé en début de mois, nous avons voulu voir ce que ça donnait pour le public.

Et bien voilà, on a vu … et l’école qu’on a été visitée s’en est plutôt bien tirée, ce qui ne facilitera pas le choix !

Que je vous explique : si vous optez pour le moindre effort, pas la peine de visiter les écoles, vous allez direct dans l’école secondaire de votre secteur géographique, programme dit « régulier ». Il semble qu’une bonne partie de la classe de 6ème année de ma fille ainée opte pour ce « choix » facile.

Mais le public, devant la fuite des bons (et plus fortunés) élèves, a mis en place des programmes ressemblant à ceux du privé, avec plus ou moins de succès. Les portes ouvertes sont aussi pour faire la promotion de ces efforts de reconquête des têtes pensantes. Dans l’école que nous avons visitée, le programme Langues et Multimédia a misé sur l’anglais (la présentation du programme s’est même faite en anglais !), avec par ailleurs de nombreux projets mis en oeuvre, en anglais, dans l’informatique : monter une vidéo, un jeu vidéo, etc. Plutôt convaincant, ils auraient un taux de réussite de 100% chaque année.

Pour intégrer ce programme (coût : 50$ par an, rien au regard des budget qu’il faut débourser pour le privé, donc), les élèves intéressés doivent passer un examen en maths et français (pas en anglais), le programme étant suffisamment exigeant pour ne pas partir avec des difficultés dans ces matières de base.

Programme intéressant; donc, plutôt bien ficelé semble-t-il.

Reste que définitivement, le public ne sait pas se vendre. La où les directeurs du privé font un speech plein de charisme aux parents et enfants, la directrice était, là, vaguement filmée sur une vidéo de mauvaise qualité, avec un discours terne. La bibliothèque parait pauvre à mourir, les ordinateurs nombreux mais bien loin des écrans plats du privé. Le privé faisait participer activement les élèves pour qu’ils transmettent aux futurs élèves leur bonheur d’avoir choisi la meilleure école au monde, là, quelques très rares élèves peu bavard. Pas de visite organisée des locaux d’arts ou de sciences, ni même de sport … Non, définitivement, le marketing n’a pas encore atteint les directions des écoles secondaires publiques !

 

 

 

 

 

0 Réponses à “Secondaire – le public !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




famillegiroudon |
Benoit |
laventureencamion |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Au détour des chemins
| "Ginger Bear" a OZé
| Panik a baffin