• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 29 mars 2011

Archive journalière du 29 mar 2011

Kite givré

Avis aux copains qui se sont lancés dans le kite, en France : ici, c’est chaussé de skis (ou d’un snowboard) que ça se pratique l’hiver, sur les champs encore tout blancs. On a repéré aussi un spot sur le Saint-Laurent gelé, près de l’ïle d’Orléans, juste en face des Chûtes de Montmorency.

Le kite des neiges ou paraski semble se pratiquer comme le kite de mer, et procurer autant de belles émotions fortes !

 

dsc6514.jpgdsc6517.jpg

Cabanes et tires

Impossible de rater ce moment que tout bon Québécois attend avec impatience : le temps des sucres s’en est venu !

« Se sucrer le bec » est une tradition bien ancrée dans les habitudes, attendue à l’évidence par toutes les générations. Un folklore bien vivant qui marque la fin de l’hiver et un goût certain pour les traditions.

Car au delà des produits d’érable, c’est bien la fête à l’ancienne qui fait se déplacer massivement les familles : repas traditionnel (souvent assez cher pour ce qu’il y a dans l’assiette) dans une ambiance festive, dégusté sur des grandes tables en bois au coeur des érablières, avec poêles à bois et chansonniers pour chauffer l’ambiance. Nous, la musique, le chant, la danse, on découvrira ça plus tard, car voilà plusieurs semaines que les réservations sont closes pour les repas dans les cabanes à sucre environnantes !

Reste un bon moment tout de même, celui de déguster la tire.

La tire, c’est ni plus ni moins du sirop d’érable chauffé à 114°. Côté sirop d’étable, ça commence tout juste, car il faut que les périodes de gel et de dégel alternent véritablement pour que l’eau contenue dans les érables montent et s’écoule dans les seaux accrochés à même le tronc (ou, comme ici, dans un long réseau de tubes).Pour l’heure, c’est probablement de la tire 2010 qui nous est servie (excellente), mais d’ici quelques jours, redoux oblige, les érables vont couler de toutes leurs entailles, garanti !

dsc06826.jpg

La tire encore chaude, donc, est versée sur une auge remplie de neige bien tassée. Elle se fige sans couler, vous enroulez la bandelette de tire autour d’une petite spatule en bois (la palette) et … miam, surprise ! ça n’a pas durcit ni cristallisé, ça donne un bonbon mou et onctueux comme nul autre pareil !

Oh que c’est bon !
 

dsc06831.jpgdsc06836.jpg

 




famillegiroudon |
Benoit |
laventureencamion |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Au détour des chemins
| "Ginger Bear" a OZé
| Panik a baffin