Philly

La petite boite de Saint-Moret française a bien pâle figure au regard du champion du fromage à tartiner nord-américain (mondial ?) Philadelphia : plus de 80% de part de marché sur la catégorie « fromage à tartiner » !

dsc06815.jpg

Forte d’une image « santé » bien installée bien qu’il s’agisse d’une pâte fromagère crémeuse, la marque se multiplie en d’innombrables versions, et occupe dans n’importe quel point de vente un linéaire à faire rêver n’importe quel chef de produit !

C’est simple, on trouve le Phildelphia en petit et gros pot, en bloc, nature, fouetté, au saumon fumé, à la ciboulette & oignon, aux légumes potagers ou à l’épinard, aux herbes & ail, à l’aneth, j’en oublie surement. Chaque version ou presque ayant sa variante allégée, vous imaginez la taille du linéaire ! Du coup, seule la marque du distributeur réussit à se trouver une petite place à ses côtés, exit la concurrence !

dsc06808.jpg
 

Supposé incontournable pour préparer un bon cheesecake, on m’a dit plusieurs fois qu’un bagel se devait d’être tartiné de Philidelphia, on nous invite à s’en « dip » avec des légumes à croquer, il est largement consommé en snack. Incontournable je vous dis.
Tendrement surnommé Philly (au départ par les anglophones), il occupe clairement une place à part dans l’esprit des consommateurs Québécois et j’imagine qu’on le trouve dans tous les réfrigérateurs de la Province. Sacré Phildelphia …

Il me semble meilleur que le Saint-Moret, mais qui sait, j’ai peut-être à mon tour succombé à la machine de guerre Kraft !

0 Réponses à “Philly”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




famillegiroudon |
Benoit |
laventureencamion |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Au détour des chemins
| "Ginger Bear" a OZé
| Panik a baffin