Spectacle nocture

1636, la rive sud qui fait face à Québec est truffée d’Iroquois et les Français de Nouvelle France s’aventurent peu dans ce coin dangereux. Cette année-là, un parisien, Jean de Lauzon, décide tout-de-même d’y acquérir un morceau de terre, une seigneurerie, sans jamais y mettre les pieds. Le tout premier colon a s’y installer arrive seulement 11 ans plus tard (Guillaume Couture, pour la petite histoire).

Bon, j’abrège : à peine 375 ans plus tard, mais dans une ville – Lévis – passée à 130.000 habitants, nous voici à 20H00 du soir, emmitouflés comme des oignons (et ça n’a pas suffit, il nous a manqué quelques polaires et épaisses chaussettes sur la fin!), en train d’assister à un spectacle pyrothechnique par – 10° C dans le vieux fort de Lévis.

Les spectacles et feux d’artifice dans la nuit chaude d’un 14 juillet, on connaissait, mais vivre ça quand la neige tombe, au milieu de 7 à 8000 personnes rassemblées dans un vieux fort, c’était totalement décalé.

Moment encore plus magique, quand le dernier « pif ! paf ! pouf » du feu d’artifice a résonné : un DJ planqué dans une petite cahute a alors transformé le vieux fort en discothèque à ciel ouvert, et instantanément, plusieurs générations se sont mises à se trémousser à l’unisson, faisant tomber la neige des tuques et réchauffant les pieds congelés !

On a eu bien froid, mais on a vraiment aimé.

0 Réponses à “Spectacle nocture”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




famillegiroudon |
Benoit |
laventureencamion |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Au détour des chemins
| "Ginger Bear" a OZé
| Panik a baffin